La verrière qui abrite désormais la Cour du Midi constitue une spectaculaire prouesse technique.

 

Fruit d'études poussées de conception et d'exécution, l'ouvrage couvre une superficie de 1 100 m². Sa surface vitrée hisse un poids total de 120 tonnes à une hauteur moyenne de 16 mètres.

 

La structure est autostable (sans ancrages sur les bâtiments existants), reposant uniquement sur 6 poteaux métalliques de 50 cm de diamètre. Les poutres métalliques de la verrière ont des sections variables pour alléger et affiner autant que possible l'ensemble.

 

Les 400 vitrages sont constitués de verre sérigraphié, étudié pour limiter la chaleur. Egalement dans ce but, un décalage périphérique de 40 cm de la verrière par rapport aux existants a été prévu, ainsi que des vitrages surélevés d'environ 50 cm pour permettre la circulation de l'air. L'aération naturelle sera renforcée par les trois ouvertures sur l'extérieur au niveau des rues de la Barre, Bellecordière et de la Cour Saint Martin.

 

C'est le Groupement HEFI / RENAUDAT, spécialisée dans les monuments historiques, qui a préfabriqué en atelier, puis posé sur site à l'aide d'une grue, les éléments de la verrière. 


A l'aplomb de la verrière, le sous-sol de la cour accueille quatre bassins de rétention d’eaux pluviales dimensionnés pour absorber, le cas échéant, les ruissellements d'un orage dit "trentenaire" : un tel équipement est obligatoire dans le périmètre lyonnais.

 

Les futurs visiteurs de la Cour du Midi feront leurs emplettes à l'abri de sa verrière atypique.

 

 

 VERRIERE 1 

 

La structure est autoportante sur 6 piliers métalliques, épargnant des points d'ancrage dommageables au bâti historique.

 

GHD cour midi bassins

Sous la verrière, quatre bassins de rétention d'eau de pluie occupent le sous-sol de la cour.